Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

41j9z62bjifl-_sx301_bo1204203200_

🇧🇪 Pray for Brussels 🇧🇪

Suite à une jolie baisse de motivation côté lecture (et même côté étude!) je me suis penchée sur ce tout petit livre. J’y avais vu et entendu de bons avis grâce à Booktube donc quand je l’ai vu à Emmaüs (ne changeons pas les habitudes) j’ai voulu lui donner sa chance. 

Je dois avouer que son titre assimilé à sa couverture me donnait l’impression d’une oeuvre assez… mélancolique, triste. Et m’attendait donc, influencée par son nombre de pages, à une oeuvre assez courte et plate.

Mais en était-ce le cas ?

 

Edition: Pocket

Publication en France: 5 Juin 2014

Nombre de Pages: 187

Prix: 6,20€

Thèmes: Deuil, Contemporain, Reconstruction, Irlande

« Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se brise en elle. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule. Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper… »

 

Image002
Outre
les avis que j’avais put entendre par rapport à ce livre, c’est également le lieu où se déroule la plus grosse partie de l’histoire qui m’avait fortement intriguée: l’Irlande ! J’ADORE le Royaume-Uni et l’Irlande (Oui car les personnages nous font bien comprendre qu’ils se trouvent dans le Sud de l’Irlande car ils ne veulent surtout pas qu’on les nomme « Anglais« … A par si vous voulez finir en chaire à saucisse) ! Le temps, l’atmosphere, les paysages, et cetera… +1 rien que pour ça !

Nous suivons donc Diane, jeune femme veuve et qui est lovée au creux de sa dépression suite aux décès prématurés de sa fille et de son mari. Nous la retrouvons 1an après ce drame: en pyjama, fumant cigarette sur cigarette, avec une hygiène de vide pitoyable dans son appartement à Paris.

Diane a un problème. Ce dernier étant qu’elle ne peut se résoudre à effacer les traces de ses êtres aimés. Elle vit dans le passé, et celui-ci la ronge, la détruit.

Nous retrouvons également Félix qui est un jeune homme mignon, craquant, loyal, charmant, drôle, fêtard, et… gay (à mon plus grand désarroi). Il est le bras droit de Diane et essaye de l’aider à reprendre goût à la vie. Il est l’un des personnages que j’ai le plus aimé grâce à son excentricité et son côté assez « pile électrique« . Un petit sourire en coin se présentait dès que Félix pointait le bout de son nez.

Mais avec sa fausse motivation à vouloir changer suite aux requêtes de son meilleur-ami et de ses parents, Diane prend son courage à deux mains et part dans le village le isolé qu’elle ai put trouver, en Irlande.

On y retrouve donc les temps pluvieux, les chopes de bière, les rustres mais gentils Irlandais, et également: un voisin assez spécial, avec un caractère de chien et assez lunatique, nommé: Edward. (Etant une fan inconditionnelle des Twilight, mon bonheur était à son paroxysme! :D) 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Diane car elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle vit dans un contexte assez littéraire et est assez « imprévisible« . Mais les côtés obscurs de Edward et Diane, sont à mon goût un peu trop « cliché« , ce serait l’un des rares points négatifs que j’ai put y trouver.

Les autres personnages, étant secondaires sont tout de même plutôt pas mal, SAUF UN, ou plutôt une, qui se trouve vers la fin. Je la trouve inappropriée, ne collant pas au thème du livre.

D’ailleurs pour ce qui est de la fin… ON EN PARLE ?! Ce n’est pas que je n’ai pas aimé mais comme il ne s’agit pas ici d’une Série (du moins je pense ^^) et bien je trouve la fin assez mal jouée et bien trop rapide et survolée. Si vous l’avez lu dîtes m’en votre point de vue, parce que là je reste choquée.

 

En conclusion, suite à son nombre de pages j’ai put lire ce petit livre en une soirée. Ce qui est un point positif mais également négatif dans ce cas-là car, pour moi, la fin est bien trop survolée. J’ai adoré suivre Diane en Irlande, la voir remonter comme redescendre la pente, la voir confronter un sanguinaire voisin, mais… cette fin ! Je n’adhere pas. 

C’est un livre simple où les personnages sont forts sympathiques mais également forts détestables; où les pages se tournent très vite; et où l’on arrive vite à s’immerger dans l’histoire.

TRES BONNE LECTURE
(4/5)

 

Publicités

5 réflexions sur “Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

  1. coucou ! super critique !
    sa va car jai lu le livre quelqu’un qui lit ton article sans avoir lu le livre connait deja un bon bout de lhistoire ^^
    sache que ce tome a une suite ! qui va te permettre de tenlever ce gout amer concernant la fin.
    il sagit de la vie est facile, ne tinquiete pas.
    je suis impatiente de connaite ton avis sur cette suite
    je suis toute a fait daccord avec toi avec ce personnage qui arrive a la fin.. un peu surjoue !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s